Évolution de la SADC

Depuis sa création en 1967, la SADC a évolué pour tenir compte des attentes des déposants et des innovations dans le secteur financier. Au mandat fondateur de protection des déposants contre les risques de pertes en cas de faillite est venu s’ajouter, pour la SADC, le rôle d’autorité de règlement des grandes institutions financières canadiennes et le concours à la stabilité du système financier canadien.

Le régime de protection de la SADC s’est étoffé au fil des ans pour tenir compte des habitudes des Canadiens en matière d’opérations bancaires et d’épargne de leur argent durement gagné. En 1967, la SADC protégeait 17 milliards de dollars détenus principalement dans des comptes bancaires et des dépôts à terme. Aujourd’hui, elle protège plus de 700 milliards de dépôts détenus dans plusieurs catégories de dépôts : comptes joints, REER et CELI, par exemple. Notre régime d’assurance-dépôts permet de protéger la plupart des comptes de dépôts personnels des Canadiens. Voyez ce qui est protégé.

Notre panoplie d’outils de règlement s’est étoffée au fil du temps, fruit de notre expérience en matière de règlement de faillite et du besoin de s’adapter à notre époque. Nos pouvoirs ont été renforcés, nous donnant plus de souplesse pour régler la faillite de n'importe laquelle de nos institutions membres, qu’elle soit grande ou petite.

Le document Historique et évolution de la SADC : un aperçu revient sur la mutation de la SADC et sur ses raisons. Il constitue une excellente source d’information sur l’histoire de la protection des dépôts au Canada.